Histoire illustrée
La cabane des enfants sur internet
Histoire illustrée
 
 
   
Histoires illustrées  
Recherche  
Histoires récentes  
   
Liste par rubrique  
Liste par titre  
Liste par auteur  
   
   
   
 
     
  sortie de Histoire illustrée  
Takatrouver  
     
Nous écrire Mentions Légales Plan du site

S'identifier
Tu aimes lire voici des histoires en ligne :

Le petit monde de Clémence.

Le Petit Monde de Clémence

Clémence, 9ans et demi, enfant uniques et surdouée en classe de 6éme.  Voilà qui était Clémence Baudet. Une petite fille comme les autres, appart quelle était surdouée, et que cela lui poser certains problème.

A part Benjamin et Sophie, les deux génies prétentieux de la classe, personne ne voulait jouer avec elle !

Sauf que Clémence n’avait rien d’une prétentieuse.

Elle n’était pas bien différente des autres, elle riait des mêmes choses, parlait un peu en cours et surtout elle était amoureuse d’un même garçon, Valentin Judenne, un beau mec, brun aux yeux bleus, qui savait faire du skate , qui était super drôle et qui n’avait aucune prétention !

Bref le garçon parfait pour une fille comme Clémence !

Elle n’arrivait pas à lui parler car dès qu'elle le voyait elle était comme hypnotisée !

Clémence ne pouvait pas trop se plaindre, elle avait ses deux parents, divorcés d’accord mais les deux quand même, plein de livres, une intelligence hors du commun et donc moins de difficultés en cours et pour les devoirs, la seule raison pour laquelle elle pouvait se plaindre c’était qu’à longueur de journée, on la traitait de surdouée et de chouchoute ! Cela, et je le comprends très bien l’énervait ! Elle en avait marre de tout cela et décida d’arrêter l’école pendant une semaine pour faire un test.

 

Elle demanda la permission à sa mère qui accepta mais en la faisant promettre de rester sa chambre pour réviser, faire ses devoirs et apprendre de nouvelles leçons toute seule.

Clémence accepta sans problème.

Le lendemain c’était dimanche, elle en profita pour organiser sa chambre, la ranger préparer son bureau et réorganiser sa bibliothèque.

Lundi venu, après son petit-déjeuner, elle rentra dans sa chambre pour commencer sa classe.

Elle s’installa sur son lit avec le manuel de Français, de maths et d’histoire-géo, elle commença à lire, à prendre des notes et à faires les exercices, quand elle entendit taper à la fenêtre, en premier, elle ne réagit pas.

Elle continua, mais dès le deuxième coup, elle ouvrit la fenêtre et n’aperçut rien.

Elle pensa que c’était une mauvaise blague quand d’un seul coup, elle entendit une voix  qui  disait :

 

 

- Clémence Bauduin ?

- Oui, où êtes vous ?, qui êtes vous ?, que me voulez-vous ?

- Je m’appelle Aly, et je suis ici pour vous parler de quelque chose de très urgent !

- Eh bien, montrez-vous, de quoi avez-vous peur ?

- Euh… c’est que… je ne suis pas un humain mais plutôt un animal…

- Mais voyons, tout le monde sait que les animaux ne parlent pas ! Enfin même si Arthur Lorin dit avoir entendu …

- Bref ! Me voilà

Et d’un coup sortit une petite souris blanche qui se posa sur le rebord de la fenêtre et très timidement se posa sur la main de Clémence qui se laissa faire.

-Voilà je dois vous parler Majesté !

- Majesté ? cria Clémence étonné, vous avez dû vous tromper de personne, je ne suis absolument pas reine, même si cela fait partie d’un de mes merveilleux rêves…

- C’est justement pour ça que je suis là, pour vous expliquer tout ça.

Voilà il y de ça exactement 24h, nous avons découvert que vous étiez l’héritière de notre très chère reine, qui souffre d’un cancer du poumon, et nous avons immédiatement cherché son héritière.

Nous sommes tombés sur vous.

Alors j’ai décidé de venir vous l’annoncer en personne ! Et aussi pour vous présenter notre très sympathique village : Clémivallée.

Et une seconde après avoir écouté ça, Clémence entendit des petits pas, et vit arriver une foule d’animaux courant et s’agenouillant devant elle.

Elle les regarda tous, puis Aly fit les présentations :

- Voici la famille Risson, dit-il en montrant une famille d’hérisson,

Les Piques, les Pins, les Iseaux et ma propre famille les Cureuils.

Après cette rapide présentation, Clémence salua chaque famille avec un grand sourire et tous lui répondez « merci votre majesté » et cela lui faisait énormément plaisir !

- S’il vous plait, Majesté vous plairait-il de visiter votre cité ?

- Je ne peux pas, j’ai promis à maman  de … oh et puis zut, marre d’apprendre, de réviser, de travailler tout le temps, pour une fois qu’un de mes rêves se réalise, je dois en profiter ! Emmenez moi !

- Parfait, nous viendrons vous cherchez à 23h pile, alors, à ce soir votre altesse !

Ils firent tous une révérence et s’en allèrent.

Clémence était impatiente, elle gigotait et sautait partout, avait des frissons et n’arrivait plus à apprendre.

Clémence prépara un petit sac avec une lampe torche, un pull-over, un paquet de chips et bien sûr, un manuel de français et un dictionnaire d’anglais !

Quand furent arrivés 23h, Aly frappa à la fenêtre.

Clémence s’y précipita et ouvrit la fenêtre, elle avait pensé à tout et elle balança sa couette qui était pleine de gros nœuds, elle la descendit sans difficulté, et arriva sur le sol avec Aly dans la main.


Aly partit en courant en lui faisant signe de la suivre, elle courait plus vite que d’habitude car elle débordait d’impatience car, elle voulait voir son village !

Ils traversèrent la grande forêt, le parc et le square où Clémence jouait tous les mercredis.

Quand enfin il arrivèrent à une porte géante avec écrit sur un panneau « entrée interdite au public, village de la reine »

Aly siffla un grand coup, quand soudain un ours se posa devant Clémence, lui fit une révérence et lui dit

Votre majesté, je suis Marc, et je suis votre garde du corps, et surtout appelez-moi lorsque vous avez besoin de gros bras !

 

-         Et bien, enchantée Marc !

Et Marc se mit a défoncer  la porte qui tomba brutalement !

-Merci Marc, dit Aly.

Clémence et Aly rentrèrent, et Clémence découvrit un magnifique petit village, très coquet, plein de petites maisons a toits bleus, une mairie, des fontaines, et des animaux un peu partout !

- C’est vraiment magnifique !, dit Clémence.

- Je vous fais visiter majesté ? lui proposa Aly

- Avec grand plaisir !, dit Clémence avec un air de grande reine !

Aly lui montra les différentes maisons et leur expliqua qui étaient les propriétaires, il lui fit visiter la mairie et lui présenta, le maire, Harry.

C’était un jeune lapin blanc, qui avait était élu, car il tenait ses promesses, et était très enthousiaste et dynamique.

-Votre majesté, dit Harry en faisant une révérence.

- Monsieur le maire, répondit Clémence en faisant à son tour une révérence

Il avait l’air de beaucoup s’apprécier ! Ils rigolaient tout le temps et cette bonne entente avait l’air de déplaire à Aly, qui lui les regardait, et commençait à s’impatienter.

-          Nous devons aller voir le roi maintenant !, cria Aly.

-         Le roi, je ne savais pas que j’étais marié !, dit Clémence en rigolant.

-          Le roi est un très beau garçon que nous avons appelé pour être votre « mari » comme ça si vous avez des problèmes, Louis, votre roi, pourra vous aider, car gouverner un village n’est pas si facile !

-         Très bien, présentez le moi !, ordonna Clémence

-         De suite votre majesté !, dit Aly.

Il lui fit mine de le suivre, et il se mit à courir à travers le village, il prit une petite route à droite puis il continua tout droit jusqu'à un grand palace magnifique, à l’entrée il y avait Marc, qui ouvrit la porte à Clémence et lui fit une révérence, qui la fit sourire.

Elle avança sur une grande allée entourée d’herbe et de grandes plantes très jolies, puis elle se trouva devant une grande porte blanche, elle entra et elle vit un grand salon avec des femmes de ménages, des serviteurs, des gardes du corps, des cuisiniers, et bien sûr toutes ces personnes étaient des animaux ! Aly ne laissa pas le temps à Clémence de visiter toutes ses chambres, salles de bains, salon et autres, il l’emmena  directement voir le roi qui se trouvait dans la salle du trône.

Il était brun, de petite taille mais vraiment très mignon, et d’une rare élégance il portait une cape rouge et une couronne dorée.

 

Aly fit la présentation et s’en alla pour les laisser discuter de leur vie, du village et de ses habitants, Clémence trouva Louis fort sympathique et accepta de se « marier » avec lui mais, elle essayer de le cacher, elle était aussi très amoureuse de Harry, le maire du village, elle savait bien que ce n’était qu’un lapin, mais ce lapin là ressemblait drôlement à un humain comme les autres sauf physiquement, mais ça elle s’en moquait.

Il était beau, gentil, intelligent, élégant, avait une grande culture et était très intelligent, bref il était bien mieux que Benjamin, mais, serait-elle en train d’oublier Valentin, ce beau garçon dont toutes les filles étaient amoureuses !

Peut être que oui, peut être que non ! De toute façon son cœur préférait nettement Harry et Louis !

Mais elle se dit que comme Louis n’était que son « mari » pour le village ! Donc elle pouvait bien sur être avec Louis pour les villageois, mais avec Harry pour elle ! Elle trouvait ce plan très plaisant ! Elle pouvait être la copine des deux !

 

Quand elle en parla à Aly, celui-ci fut très vexé, car lui était amoureux de Clémence, mais bon il se dit que cela était son choix et oublia  cette histoire !

-         Comment trouvez-vous votre « roi » ?, lui demanda ensuite Aly.

-         Il est fort sympathique ! répondit elle

Elle décida de rendre visite à Harry, pour lui déclarer sa flamme.

Quand il apprit qu’elle l’aimait, il avoua à son tour qu’il avait les mêmes sentiments !

Et ils décidèrent ensemble que Louis ne serait plus roi, mais maire à la place d’Harry qui lui serait le roi !

Louis comprit et accepta en avouant à Clémence qu’il ne l’aimait qu’en amie ! Ce qui la ravit, elle avait fait le bon choix !

Le lendemain le mariage de d’Harry et de Clémence se déroula à merveille !

Tout le village fut réuni devant la mairie, célébré par Louis, ils décidèrent d’habiter ensemble, dans la maison de Clémence !

Mais elle se demanda comment allaient réagir ses parents ? Ils vont certainement lui dire qu’elle est devenue folle ! Heureusement Harry la rassura.

 

-         je vais déménager sur le rebord de ta fenêtre ! Nous nous verrons souvent et quand tu iras à l’école je serais dans ton cartable ! Nous vivrons ensemble, et notre amour sera secret !

Clémence trouva cette idée superbe et romantique, elle accepta tout de suite, quand elle retourna chez elle, elle dit au revoir à tout son village, et leur promit  de venir tous les week-ends ! Elle partit à pied avec Harry, et ils donnèrent la main, en discutent de leur avenir…

Fin