Histoire illustrée
La cabane des enfants sur internet
Histoire illustrée
 
 
   
Histoires illustrées  
Recherche  
Histoires récentes  
   
Liste par rubrique  
Liste par titre  
Liste par auteur  
   
   
   
 
     
  sortie de Histoire illustrée  
Takatrouver  
     
Nous écrire Mentions Légales Plan du site

S'identifier
Tu aimes lire voici des histoires en ligne :

Un nouveau secret (suite du conte inachevé) (Ecole de Juigné)

...L'enfant se précipita dehors comme un fou ou plutô comme une folle car, à la lueur de la fumée
étrange, on voyait que c'était une petite fille. Le vieux chêne murmura qu'elle s'appellait Méline.
Le cri strident reprit et la fit hurler à son tour.
Son visage embué par l'angoisse ne distinguait pas grand chose. Tout d'abord une fumée étrange
et colorée dans ce bois devenu inquiétant fit un rideau devant elle. Bravant sa peur, elle avançait
doucement. Chaque grincement, chaque craquement la faisait frissonner. Qu'allait-elle trouver ?
... Puis elle se fraya un chemin parmi les bambous près de la clairièretendan mieux l'oreille pour
écouter ce qui se passait. Elle entendait maintenant des gémissement étranges... puis des rires,
des rires à n'en plus finir. Elle avança, souriant à son tour, devant un spectacle auquel elle ne
s'attendait vraiment pas: une fée venue de nulle part avait dû atterir dans un arbre, casser une
grosse branche sur son passage pour tomber ensuite sur une souris. Mais chaque chose qui
touchait cette fée devenait étrange ou drôle. La souris avait presque une forme humaine avec un
gros nez rouge, des lunettes extravagantes et un noeud papillon tout à fait démesurée. Le sol qui
était triste et sombre regorgea tout à coup de fleurs, la saison du printemps semblait être arrivée
par enchantement. Quelle forêt magique! Les oiseaux gazouillaient, les arbres fredonnaient tout en
déversant des bonbons sur le sol. La fée s'amusait de son pouvoir et chantait avec eux. L'hiver
était bel et bien fini, la forêt n'avait jamais été aussi jolie et Méline en était toute émerveillée.
 Mais elle cessa brusquement de sourire et se dit: « Mais les fées n'existent pas!.. » L'écho se fit
dans la forêt.
 C'est alors que Méline se redressa dans la cuisine et s'aperçu qu'elle avait rêvé. La louche, qu'elle
avait brusquement lâchée, avait rebondi dans la marmite et l'avait tout simplement assomée. Elle
fut un peu déçue de revenir ainsi à la réalité. Elle se remit à tourner sa soupe et déborda de joie
lorsqu'elle constat que la marmute était remplie de bonbons. Elle courut aussitôt dans les bois et
vit une petite souris qui gémissait sous une grosse branche d'arbre. Elle la ramassa et se demanda
à qui étaient les lunettes extravgantes et le noeud papillon démesuré posé à côté d'elle. Sans se
poser d'autres questions, elle rentra en souriant dans sa maison en bois et vécut heureuse avec
sa nouvelle amie et son chat gâté de friandises jusqu'à la fin de sa vie.