Histoire illustrée
La cabane des enfants sur internet
Histoire illustrée
 
 
   
Histoires illustrées  
Recherche  
Histoires récentes  
   
Liste par rubrique  
Liste par titre  
Liste par auteur  
   
   
   
 
     
  sortie de Histoire illustrée  
Takatrouver  
     
Nous écrire Mentions Légales Plan du site

S'identifier
Tu aimes lire voici des histoires en ligne :

L’aventure extraordinaire de Jean (suite du conte inachevé) (Ecole de Sablé)

Jean sortit très vite avec son cache-nez rouge. Il entendit un bruit de terrible tempête. Il courut
dans la clairière. Autour de lui, il entendit des craquements d’arbres. Il voulait courir vite, mais
il s’enfonçait dans la neige épaisse. Il avait froid aux pieds. Jean alla plus profondément dans
la forêt.
Il vit des traces d’animaux sur la neige. Il les suivit. Il se dirigeait vers un sinistre grognement.
Jean se dit que c’était le grognement d’un ours. Le bruit était GRRR ! GRRR ! GRRR !
Au loin, il vit un ours coincé  sous un arbre déraciné. Il marcha vers lui.
Jean  avait peur mais l’ours grogna de plus en plus fort. L’ours s’énerva mais Jean se recula.
Jean lui dit :
« Du calme, du calme gros ours »
L’ours se calma de plus en plus.
Jean dit :
« ouf »
L’ours en avait mare, il bougea beaucoup pour se dégager. L’arbre roula dans la pente de
la montagne, il heurta un gros rocher qui déclancha une avalanche.
L’avalanche dévala la montagne. Une grosse coulée de neige emporta quelques arbres de
la forêt en faisant un bruit abominable. Jean fut aussi emporté dans l’avalanche. il cria :
« Au secours ! Au secours ! »
L’ours vint l’aider. Il s’accrocha avec ses griffes pointues à un gros tronc d’arbre, il l’attrapa
et le mit sur son dos.
L’avalanche s’était calmée.  L’ours remonta la pente avec Jean sur son dos jusqu’à la clairière.
Jean ne voyait plus sa maison. Il la chercha. Tout d’un coup, il rencontra un loup gris avec des
longs poils. Jean avait peur du loup. Le loup s’approcha de Jean. IL lui dit :
« N’aie pas peur de moi, je suis très gentil, je vais t’aider à retrouver ta maison.
- Oui je veux bien t’aider
- Vite il faut aller faire notre travail, je vais dégager ta maison en grattant la neige avec mes
pattes. »
Le loup  enleva la neige avec ses griffes, la balaya avec sa queue ; Jean lui donna un coup
de main. Quelques heures plus tard, la maison était visible. Le loup et Jean entrèrent dans
la maison en bois ; ils virent la maison  tout en désordre, les récipients étaient tout tordus, le
feu de la cheminée était éteint.
Il faisait froid dans la maison. Ils rallumèrent le feu. Il balayèrent et rangèrent la maison pour
qu’elle soit propre. Ils préparèrent à manger avec les restes. Jean et le loup firent un bon repas.
Ils étaient contents d’avoir retrouvé la maison en bois. Jean était heureux d’avoir le loup comme ami.